AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
welcome message
Bienvenue sur LES METAMORPHOSES, forum RPG fantastique se déroulant dans la célèbre ville d'Athènes
De nombreux scénarios sont à prendre, n'hésitez pas à aller jeter un oeil !
N'oubliez pas de lire TOUTES les annexes c'est important !
faire connaître le forum
N'oubliez de voter régulièrement sur le TOP SITE
Mais aussi, remontez régulièrement le sujet BAZZART
pour attirer les futurs membres et faire vivre le forum
hiatus
les métamorphoses est actuellement en hiatus, mais on rouvrira très bientôt!
soirée cb à venir!
venez vite nous dire quand vous seriez disponible pour une super soirée cb pour LM c'est ici!


 

 in love with a thunderstorm (odélia)

but those names will never die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité
Invité
Lun 22 Aoû - 19:28
ft. evan rachel wood
tumblr
odélia lytras
nom(s) › lytras, ce n'est pas le sien, pas celui qu'elle portait, celui qu'elle en est venue à oublier. elle n'imagine plus son prénom suivi d'autre chose que de ces six lettres aux consonances grecques.
prénom(s) › odélia héritage de sa mère et de grand-mère, elle était la troisième du nom, elle est la troisième à le porter, une tradition qu'elle tend à casser, ne supportant plus l'uniformité.
âge › trente quatre ans, déjà. le port altier des reines, la paranoïa du déclin, la couronne qui glisse sur ses cheveux. elle craint les cheveux blancs, chasse les rides, y passe probablement beaucoup trop de temps, imaginant mille défauts à sa peau de porcelaine.
date et lieu de naissance ›  née un vingt deux mai dans une autre patrie, loin, très loin de la grèce. un autre continent, une autre histoire, un village perdu au fond d'une forêt pleine de légende où on sacrifiait les vierges à un Dieu inexistant dans l'espoir de voir la pluie tomber.
nationalité › elle est devenue grecque, reniant ses origines et son passé pour se lier à l'homme que son coeur a choisi. elle s'est donnée entièrement, oubliant jusqu'aux histoires de sa grand-mère ou la langue qu'elle parlait alors.
statut civil › mariée au dragon, à l'homme fort, élégant et dangereux qui partage sa vie, à ce lion à la crinière dorée qui lui brûle le coeur et le corps jusqu'à ne laisser que des cendres de sa vie et de son être. elle l'aime pourtant. beaucoup trop.
orientation sexuelle › dans sa jeunesse, des amours, des filles en cachette, dans le dos des pères qui ne se méfiaient que des garçons. pourtant, elle les préfère, avec leurs mains rugueuses et leurs barbes. depuis des années elle a tout abandonné, elle a oublié. il n'y a que lui, lui et ses yeux de ténèbres, lui et la tension, elle est mishkosexuelle.
métier › comme une évidence, elle est devenue wedding planner, organisatrice de mariages, des plus beaux aux plus discrets, elle possède son propre cabinet en partenariat avec deux autres personnes. son nom est celui a cité pour les mariages de stars, de célébrités, les plus belles réceptions de tout Athènes.
milieu social › aisé, plus que ça encore. son mari paie, elle gagne des millions par mariage, ils n'ont pas de quoi se plaindre. pire que ça, ils n'ont même pas l'argent de se plaindre.
situation familiale › nombreuse, elle a renié les générations précédentes pour former la nouvelle, en créer une neuve, une belle, une parfaite, mélange de cet homme détesté avec amour et d'elle-même.
groupe › naine jaune, reine du mariage, princesse, elle regarde le monde de haut, reine trop fière, solitaire avec sa couronne, qui cache ses douleurs derrière un masque de perfection.
prénom/pseudo › highheels. âge › la majorité consommée.  comment as-tu connu LM › Bazzart le beau. comment le trouves-tu › Absolument splendide, je le baise. ton personnage est › un prélien, de Mishka. quelle créature mythologique préfères-tu › l'hydre. le mot badass incarné quoi.
" happiness is overrated "

ta personnalité › possessive, une maladie, un besoin, un démon au creux de son estomac. un monstre qui la bouffe, la dévore, la tue lentement, ses crocs acérés teintés du sang de la jalousie, écorchée vive qui a besoin de posséder pour survivre. égoïste, elle a ses journées, de ces jours où rien ne va, de ces jours où le monde est trop gros, trop violent, trop rouge, trop sauvage, où elle plaque tout, où elle s'éloigne, où elle coupe son téléphone, où elle disparaît. manipulatrice, chantage affectif, yeux de biche, tendre sourire et regard suppliant, elle fait trembler les coeurs. reine des marionnettistes, elle manipule pour avoir, manipule pour ressentir, manipule pour pouvoir. elle est obligée, c'est un besoin. le contrôle sur son monde, toujours. paranoïaque, depuis longtemps, des années. son mari, ses infidélités, les images qui la hante, les cheveux retrouvés qui ne sont pas les siens, les odeurs qui ne sont pas la sienne. le dragon, ombre invisible dans la rue, quand elle croit le voir au bras d'une brune sculpturale, imagination débordante, imagination malsaine, un vrai problème. sûre d'elle, la confiance à rude épreuve, le doute souvent, mais toujours le sourire sur ses lèvres, son propre regard qu'elle croise pour y croire, pour se redresser, carrer ses épaules et avancer. elle sait qui elle est, ce qu'elle vaut, mieux que ça, mieux que tout ça. ébranlée, jamais brisée. lunatique, fille des tourments, douce une seconde, enragée la suivante. les mains qui tremblent de douleur, les yeux qui pleurent de rage. elle passe de l'un à l'autre à la vitesse de la lumière, de l'amour à la haine et de la peur au bonheur. une parole, un geste, elle virevolte sur le chemin des émotions. superficielle, l'apparence fait tout, elle en a besoin, un besoin viscéral. elle doit contrôler l'image, elle doit renvoyer la perfection. ses enfants sont beaux, son mari élégant, elle achète, paie pour la beauté éternelle, pour les vêtements, pour les coiffures, pour les ongles, pour les accessoires. elle ne veut plus vivre dans la pauvreté, dans l'oublie, dans l'anonymat. meurtrie, une souffrance au fond de son coeur qu'elle cache derrière des dents ivoires. le coeur en lambeaux quand il s'enfuit, quand il glisse entre ses doigts. des années de couteaux dans son coeur, de mots doux pour d'autres et de fierté bataillée. le masque qui cache la femme bafouée. coquette, s'apprêter pour être la plus belle, pour plaire au monde, pour se plaire, pour sentir les regards, les désirs, pour être la plus belle, celle qu'on voit entrer dans une pièce. reine de conte de fée qui demande conseil à son miroir, son plus fidèle alliée, des heures pour se préparer, pour se parer des plus beaux atours dans l'espoir futile du seul regard indifférent. protectrice, maman lionne, griffe sorties, feulement animal. ses enfants, ses trésors, perfections sur terre, ses amours, mélanges parfaits. l'amour d'une mère, protectrice au point de virer boa constrictor, étouffante comme le lierre. entremetteuse, la passion de l'amour, le romantisme exacerbée, petite fille qui met toutes les barbies avec leurs ken, qui réunit les couples les plus étranges, qui apaisent les tensions des futurs mariés pour arriver tranquillement à la cérémonie. diplomate, d'un calme olympien, reine des compromis, qui parle doucement, caresse une joue, convainc, calme, apaise les coeurs en furie. elle brille par son don pour régler les conflits. facile, un jeu de manipulation, dans la douceur. frustrée, femme avec des besoins, femme sensuelle, femme en manque. son mari qui l'esquive, la fidélité dans son âme, incapable de satisfaire purement ses besoins. les jouets sans intérêts, la main sans confiance, le seul homme accepté qui détourne le regard. frustration dans son corps, sac de noeuds, l'énervement en entendant les futures mariées envisager leurs nuits de noces. fidèle, jusqu'à la mort, dans l'amour et dans la haine, unie à son mari pour le meilleur et pour le pire, incapable de chercher le réconfort de son corps auprès d'un autre. les corps l'attirent, le besoin se fait sentir, mais son être crie au malin. femme fidèle, qui aime pour l'éternité et déteste pour plus longtemps encore. rancunière, la colère qui s'estompe très lentement, calcaire sur les parois, des années de rage avant l'apaisement. aucune pitié, aucun pardon pour les traîtres, les catins et les abrutis, qui se mettent à dos la pire des reines. hautaine, le rang élevé confère l'arrogance. ses proches rencontrent la douce, le peuple reçoivent une reine au menton haut, qui a ce regard de dédain, ce sourire de mégère. plus haute qu'eux, plus haute qu'eux tous. peu sociable, les amis sont rares tant elle tend à ne pas savoir les garder. trop sincère ou pas assez, trop violente ou trop ennuyante, à croire qu'elle ne sait jamais comment se comporter, comment agir. les faux sentiments sont un jeu facile, les vrais sont bien plus difficiles à comprendre. optimiste, elle continue de croire qu'une vie meilleure arrive, qu'une vie plus douce approche, qu'elle peut vaincre ses démons, qu'elle peut vaincre ses défauts. travail sur elle-même, besoin de se prouver qu'elle peut être cette femme parfaite qu'elle veut être. un jour, elle y arrivera.  

ta singularité › le don. punition, les maîtresses, héra le bourreau du ciel, la méchante du panthéon, la jalouse qui punit les enfants du ciel, qui envoie les insectes, qui transforme. celle dont il faut se cacher tant ses punitions sont vicieuses. déjà ils prédisaient la malédiction, le pouvoir des maudits, le pouvoir d'odélia. la malédiction. elle maudit, de sa voix suave, de sa voix douce, de ses cris de harpie, elle maudit. sous le coup de l'émotion, dans les rages profondes, dans les élans incontrôlables, elle prophétise, elle promet. elle annonce. tu seras pute sous les ponts, tu finiras seul avec toi-même, ton corps sera dévoré par les chiens. elle ne peut prédire le moment, elle ne peut prédire la mort, mais elle prédit les événements. des promesses murmurés qui finissent toujours par s'accomplir, des promesses à toutes ces vipères qui tournent autour de son mari. la mort est trop douce pour payer la trahison, elle leur promet les tourments, elle les maudit. sorcière moderne, pouvoir de destruction, pouvoir de revanche, elle punit. elle sème les malédictions comme des coups de cravache, comme des coups de griffes. le pouvoir de maudire, le pouvoir de détruire.

clairvoyance, héra, déesse du mariage, odélia, reine des mariages athéniens. une aptitude toute particulière pour les alliances, pour jauger les gens, pour savoir qui irait avec qui, pour découvrir les atouts des gens. elle les cerne, les capte, voit au fond d'eux, qui ils sont, ce qu'ils peuvent donner, ce qu'ils peuvent être, qui ils peuvent être. sensible, l'instinct exacerbé, elle saisit l'essence des gens. quand son coeur n'occulte pas tout.

besoin de contrôle, trop poussé, maladif. possessivité exacerbé, jalousie mal placée, incapable de se retenir. les apparences, les sourires, les vêtements parfaitement choisis, les images interceptées. besoin de contrôle dans toute sa vie, un handicap, qui l'empêche de prendre les transports en commun, qui la pousse à prendre tout en main, à avoir son mot à dire sur tout. la possessivité légendaire, dans tout les domaines.
héra, la déesse aux bras blancs › héra, reine des dieux, qui siège sur le trône des olympiens au côté de son mari. héra vengeresse, qui fait fuir le peuple grec depuis la nuit des temps. héra et sa jalousie, qui lui offrent ses ennemis sur un plateau d'argent. héra mariée à zeus, le tonnerre, le roi, occupé à voler dans les jupons d'innombrables femmes, les châtiments quand elle le découvre. héra, soeur de son mari, inceste consommé, l'alliance dans le viol. héra, le paon et ses couleurs chatoyantes ou la vache, symbole de prospérité, avec de grands yeux doux et compatissants. héra, le blanc, la légèreté, la pureté, fidélité dans le mariage, représentante d'une valeur fondamentale. héra, déesse du mariage et de l'enfantement, protectrice de la femme, louée dans le monde pour la pureté de l'union et la naissance sans problèmes. héra, qui donnait le nom de prophéties aux hommes. héra qui faisait trembler les amantes de zeus, ainsi que ses bâtards. héra, qui murmura les travaux d'hercule après avoir envoyé deux serpents dans son berceau. héra, aussi belle qu'athéna ou aphrodite, dans un style plus froid, plus hautain. héra, qui tient à cette beauté, punit toutes celles qui renient cet état de fait. belle et dangereuse héra, déesse douce et destructrice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Lun 22 Aoû - 19:28
neon demon
mishka lytras › le mari infidèle.
Sábbas Mordoh › le poison dans sa vie.
odistole
glass skin
lien › blabla.


Dernière édition par Odélia Lytras le Lun 22 Aoû - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Lun 22 Aoû - 19:28
A toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
http://metamorphoses.forumactif.org/t634-my-roots-are-deep#12187
divinités majeures
DEBUT DE TON ODYSSEE : 08/08/2016
PARCHEMINS : 91
LOCALISATION : Une agréable petite maison dans le quartier de Marousi au nord d'Athènes.
INCARNATION : jessica chastain.
divinités majeures
Lun 22 Aoû - 23:35
Un lien un lien !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 10:32
J'éloigne les coqs autour de toi.
Pas de place pour les gamins.
Tu fricotes pas avec le voisin.
Sab, tu peux, il est mignon
Bisous sur ta fesse droite, femme
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 10:56
COUCOU MÈRE. Il va falloir qu'on discute ensemble je crois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 12:29
Mishka Lytras a écrit:
Sab, tu peux, il est mignon



faut qu'on parle rp, nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 12:42
Sábbas Mordoh a écrit:
Mishka Lytras a écrit:
Sab, tu peux, il est mignon



faut qu'on parle rp, nous

LES YEUX DE CHIOT SONT INTERDITS
comment tu veux qu'elle résiste après ça ?
/met le louloup dans une boite/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 12:53
ce n'est pas le but, qu'elle craque ?
/est enfermé dans une boîte/
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
in love with a thunderstorm (odélia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Hermès express
but these names will never die

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES METAMORPHOSES :: le palais du sommeil
-
Sauter vers: