AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
welcome message
Bienvenue sur LES METAMORPHOSES, forum RPG fantastique se déroulant dans la célèbre ville d'Athènes
De nombreux scénarios sont à prendre, n'hésitez pas à aller jeter un oeil !
N'oubliez pas de lire TOUTES les annexes c'est important !
faire connaître le forum
N'oubliez de voter régulièrement sur le TOP SITE
Mais aussi, remontez régulièrement le sujet BAZZART
pour attirer les futurs membres et faire vivre le forum
hiatus
les métamorphoses est actuellement en hiatus, mais on rouvrira très bientôt!
soirée cb à venir!
venez vite nous dire quand vous seriez disponible pour une super soirée cb pour LM c'est ici!


 

 Gravity (myra)

but those names will never die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 0:13

Myra Petrakis
THERE’S A SILENT STORM INSIDE ME
____________________________________________________________________________

nom(s) › Petrakis, ce nom qu'elle a acquis lors de son mariage, ce nom qu'elle porte fièrement, malgré tout ce que l'on peut en dire.
prénom(s) › Myra, la brillante enfant, celle que l'on promettait à un avenir radieux. La douce enfant qui faisait la fierté de sa famille, et qui n'a commis qu'une seule erreur.
âge › trente deux ans.
date et lieu de naissance › une mère trop têtue et trop fière pour annuler sa visite à Paris malgré son accouchement imminent. Myra a vu le jour dans la capitale française, la nuit du 31 décembre. La nuit des changements, celle où le présent laisse place au futur. Elle est arrivée à Athènes une semaine plus tard, pour ne plus la quitter.
nationalité › la Grèce coule dans ses veines, et la France n'est pas si loin que ça grâce à une mère qui n'a jamais pu complètement oublier son pays d'origine. Alors elle en a les deux nationalités, dans un subtil mélange. Le port de tête princier et un sourire mutin qui flotte sur ses lèvres.
statut civil › mariée à lui, cet homme qui semble si froid, qu'on en vient à se demander s'il possède un coeur. Un homme à qui elle est dévouée corps et âme, ignorant les murmures et les regards désapprobateurs sur son passage. Parce que dans l'ombre, il redevient l'homme pour lequel elle risquerait tout.
orientation sexuelle › hétérosexuelle, une question qu'elle ne s'est jamais posée.
métier › comme un besoin constant de se sentir utile, un besoin dévorant de venir en aide aux autres. Myra est attirée comme un aimant par les personnes qui souffrent, et plus particulièrement les plus jeunes. Comme un rappel constant de ce destin qui se joue d'elle depuis toujours et qui ne lui accorde pas sa propre descendance. Alors Myra a laissé son ambition la porter pendant ses longues années d'études, façonnant cette chirurgienne pédiatrique renommée, et plus particulièrement en cardiologie. Il n'est pas rare que l'on vienne la chercher pour des cas à l'autre bout du pays.
milieu social › aisé, très aisé même, grâce à ce mari qui ne connait aucune limite quant à sa réussite. Son propre métier lui assure également une situation plus que stable.
situation familiale › on lui a demandé de faire un choix, entre ceux qu'elle aimait depuis toujours, et lui, qui éveillait ses sentiments comme personne. Entre ce fiancé imposé par sa famille, et un inconnu qui a remis en cause tout ce dont elle croyait. Ils ne s'étaient pas attendus à ça, ils n'ont pas voulu comprendre que pour elle, elle n'a jamais eu le choix. Elle ne pouvait ignorer ces émotions qui la dévoraient. Elle ne pouvait pas ignorer ce besoin sans fin d'être à ses côtés. Alors elle est simplement partie, et ne s'est jamais retournée.
groupe › supernova.
feat › Jaimie Alexander.
crédits › écrire ici

ta personnalité › Myra, cette femme qu’on ne comprend pas. Cette femme qu’on ne parvient pas à suivre, dont les choix semblent être dictés par un destin qu’elle semble être la seule à voir. Ce sourire mutin accroché aux lèvres, comme elle observe le monde en silence. Myra, c’est ce calme et cette douceur qui en deviennent contagieux, cette confiance qu’elle semble posséder à chacun de ses pas. Il est rare d’entendre sa voix s’élever, parce qu’elle connait le pouvoir des mots et le maitrise à la perfection, lorsque le moment l’exige. Elle préfèrera quelques paroles dans l’intimité qu’une scène en public, bien trop pudique pour se donner en spectacle. Et pourtant. Il serait stupide de la sous estimer. Ses rares colères sont froides et lorsqu’elles surgissent, elles ravagent tout sur leur passage. Un ouragan surgissant de nul part, et que rien ne semble pouvoir dérouter. Rien ne semble pouvoir l’ébranler, à Myra, pour peu qu’elle l’ait choisi. Elle semble impulsive, mais jurera que ses choix sont parfaitement réfléchis. Ou peut-être accorde-t-elle une confiance démesurée à son instinct, à ces émotions qui semblent la dominer. Elle ne saurait dire, Myra, au final ce qui la guide. Et elle s’en fout, Myra. Parce que seul le présent compte, seules les actions parlent. Elle accepte les conséquences de chacune de ses décisions, certainement bien trop têtue pour revenir sur ses pas. Trop fière, aussi. Elle a été élevée dans les hautes sphères, elle a grandi en apprenant toutes les règles qui allaient avec son nom si prestigieux. Et lorsque la chute l’a conduite dans les ténèbres, elle a gardé le port de tête princier et cette volonté sans faille. Myra, cette femme qui ignore les murmures s’élevant derrière elle. Ce charisme qui se dégage d’elle alors qu’elle n’en est même pas consciente. Ce masque d’élégance qu’elle porte en public, pour se protéger, comme une barrière pour mieux affronter le monde. Parce qu’elle semble si fragile, Myra. Elle attire les autres vers elle, comme un papillon serait guidé vers la lumière. On veut la protéger, on veut l’amener loin de cette réalité qui semble bien trop cruelle pour elle. Sans voir que Myra, elle ne fléchit jamais. On l’incite à partir pour avoir la vie qu’elle mérite, pour obtenir ce qui lui revient de droit. Mais Myra, elle sait. Elle sait ce qui se cache derrière ces ténèbres.
ta singularité › anesthésie  › un don, une malédiction, Myra ne saurait le dire. Son contact est apaisant, son toucher est salvateur. Les peurs et les douleurs disparaissent comme par magie, en une fraction de seconde, et on en vient à oublier qu’elles ont même existé. Mais Myra le sait, ce n’est qu’une illusion. Il lui suffit qu’elle s’éloigne pour que tout revienne, comme un boomerang un peu trop violent. La douleur est la même qu’avant, le mal n’est pas guéri. Il ne le sera jamais, pas ainsi. Pourtant, les peurs semblent pouvoir diminuer, si ce répit a été suffisamment salvateur pour parvenir à maitriser ses émotions. Mais cela ne l’empêche pas d’accorder ces quelques instants à ses malades, leur donnant l’occasion de retrouver le sourire le temps d’un battement de cil, sans même qu’ils s’en rendent compte. Leur permettant de respirer en ayant le cœur plus léger, même si cela ne dure pas. L’illusion est facile. Tant qu’elle peut la supporter.
empathie › Myra est sensible à ceux qui l’entourent, sa compassion pour eux ne semble avoir de limite. Dans un besoin irrépressible d’aller vers les autres, attirée comme une luciole vers ceux qui en ont besoin. Elle parvient à se mettre à leur place, appréhendant leurs émotions comme si elles étaient siennes, parvenant à déchiffrer ce qui se cache sous cette peur qu’elle côtoie au quotidien dans son métier. Sous cette façade de chacun porte comme un fier étendard. Elle ne peut se retenir de les toucher pour les apaiser, de leur murmurer des mots de réconfort, d’encourager chacun de leur pas. Une compassion qui semble la dévorer un peu plus chaque jour. Elle finira par se perdre elle-même au milieu de ces sensations qui ne seront jamais les siennes, elle finira par oublier qui elle est réellement.
mémoire absolue  › Elle n’oublie rien, Myra, parce qu’elle en est incapable. Même ce qu’elle pense ne pas avoir vu, même ce qui a échappé à son attention. Ces petits détails qui semblent si insignifiants pour beaucoup. Le pli à la commissure des lèvres lorsqu’il lui accorde un de ses rares sourires. Le goût amer sur sa langue qui vient après une trahison de ceux qui abusent des liens du sang. L’expression de victoire dans les yeux de celui qui se sait capable de la détruire. Les évènements passent, les mémoires s’accumulent. Les images restent gravées dans son esprit, intactes, et si elle ferme les yeux, elle est capable de les toucher du bout des doigts. Chaque détail, chaque singularité, chaque évènement. Cela finit toujours par revenir, dans la réalité ou dans ses cauchemars. Qu’importe. C’est toujours là, quelque part en elle. Prêt à être utilisé. Prêt à la détruire. Comme un rappel constant de ce passé, pour celle qui ne vit que dans le présent. .
CITATION COURTE ICI CITATION COURTE ICI
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
évoque ici le personnage mythologique dont tu t'es inspiré (principales caractéristiques, poins importants de son histoire) › Angelos, cette déesse mineure des Enfers, que rien ne prédisait à un tel destin. Fille de Zeus et Hera, dont le seul crime fut de venir en aide à une autre femme. Sans se douter un seul instant que cette femme allait se glisser dans le lit de son père, déclenchant alors la fureur de sa mère. Obligée de fuir pour garder la vie sauve, elle quitta la lumière pour rejoindre les ténèbres. C'est en Enfer qu'elle fut obligée de se réfugier, après une errance qui la mena sur les berges du fleuve Achéron et auprès des Cabires. Là bas, elle a veillé sur Perséphone. Certains disent que que le destin avait choisi cela depuis longtemps pour elle. D'autres pensent qu'elle servait de messager entre les deux mondes, pour une déesse qui appartient à chacun d'eux.



Myra, c'est cette femme qui semble douce et fragile. Cette femme que l'on voudrait protéger, que l'on voudrait éloigner de l'influence sombre de son mari. Sans savoir qu'elle ne partirait jamais. Dans l'ombre, la réalité est tout autre. + elle vient d'une famille très aisée, appartenant aux hautes sphères de la Grèce. Elle était résignée à accepter le mariage arrangé négocié par son grand-père et son père, jusqu'à ce qu'elle rencontre Nikolaos. + pour le suivre, elle a renoncé à sa famille, qui n'a jamais accepté son choix. + est marié depuis une dizaine d'années à Nikolaos, même si personne ne comprend comment elle peut rester avec un homme tel que lui. Elle est son opposé, elle préfère la lumière alors qu'il choisira toujours l'ombre. + boit beaucoup de café, et ne sait pas fonctionner sans cette boisson. Une habitude qu'elle a pris durant la faculté de médecine, lors de ses nombreuses heures de garde. + passe beaucoup de temps à lire, aime l'odeur des pages, aime toucher le papier du bout des doigts. Elle a fait aménagée une pièce entière pour ses livres dans leur demeure, qui est devenue au fil des années son refuge. Elle s'y enferme également pour travailler les cas médicaux les plus difficiles, ceux qui lui demandent de longues heures avant de trouver une solution. + est très affectée par ses patients, et a parfois du mal à se détacher de certains. Elle souffre de ne pouvoir les aider davantage, de ne pouvoir faire plus. Elle oublie que parfois, il n'y a rien à faire. + sa compassion est à la limite de l'empathie. Elle finira par s'oublier un jour, si elle n'y prend pas garde. Elle finira par se noyer au milieu de toutes ces émotions qui ne lui appartiennent pas. + a la mémoire absolue. Chaque scène restera gravée dans sa mémoire, chaque détail restera gravé dans sa peau. +



Dernière édition par Myra Petrakis le Lun 5 Sep - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 0:14
+1
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 0:14
+2
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 0:14
& 3 pour la maniaque que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 0:21

RIEN QU'A MOI
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
http://metamorphoses.forumactif.org/t568-daynnight
divinités mineures
DEBUT DE TON ODYSSEE : 26/07/2016
PARCHEMINS : 134
INCARNATION : flacko.
divinités mineures
Mar 23 Aoû - 21:12
toc toc

_________________

yeah yeah yeah. i'm not gunna to kill ya, i'm gonna to hurt ya. really, really, really bad. —
straight outta arkham


(présence réduite)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 22:55
désolé, Myra ne vit pas ici, tu peux frapper à côté
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mar 23 Aoû - 23:56
Ma baby-sitter infernal
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Mer 24 Aoû - 21:49
@Nikolaos Petrakis  

@Rocco Zourlos  n'écoute pas le possessif.

@Cora E. Makris ton messager personnel même, si c'est pas pratique ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
http://metamorphoses.forumactif.org/t172-nos-peines-nos-gaines
HLM GLADIATOR ✟ CŒUR EN CAVALE
DEBUT DE TON ODYSSEE : 17/06/2016
PARCHEMINS : 1080
INCARNATION : bae tonkin.
HLM GLADIATOR ✟ CŒUR EN CAVALE
Ven 26 Aoû - 18:03
Nikolaos Petrakis a écrit:
désolé, Myra ne vit pas ici, tu peux frapper à côté
toi vas voir à côté si j'y suis la dame a parlé de toute façon Razz Razz Razz Razz

(ici rocco donc ) monsieur c'est un peu l'un des seuls vrais potes de ton mari, donc j'me suis dit que voili voilou, on aurait pu faire connaissance un jour

_________________

#TROYENSAUXTOILETTES!:
 



WHEN U REALIZE UR GETTING BAD AGAIN
BUT UR LIKE ¯_(ツ)_/¯
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Lun 29 Aoû - 15:53
(non je ne suis pas du tout en retard pour te répondre )

Oui carrément.  En plus, Rocco a quand même une bonne influence sur Niko, puisqu'il se montre un peu sous son vrai visage avec lui. Et même un peu, cela lui suffit à Myra, vu qu'elle aimerait qu'il montre qui il est réellement, en public. Plutôt que de briller par sa noirceur. Du coup, rien que pour ça, je pense qu'elle aimera bien Rocco. (et comme on disait hier avec Niko, je pense que Myra encouragera même son mari à lui faire confiance, histoire qu'il continue à s'ouvrir). Est-ce que Rocco comprendrait que le comportement de Niko envers sa femme n'est qu'une façade, ou pas encore ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
http://metamorphoses.forumactif.org/t568-daynnight
divinités mineures
DEBUT DE TON ODYSSEE : 26/07/2016
PARCHEMINS : 134
INCARNATION : flacko.
divinités mineures
Ven 2 Sep - 21:50
j'adore et bien dans la fiche de nikobro rocco est au courant de votre dynamique de couple, mais vu comment il est avec les gens, et plus particulièrement nikolaos, il chercherait pas à leur dire quoi faire t'sais, du moment que ça vire pas au cauchemar pur et dur de plus il n'est pas du genre à ouvrir sa bouche à tout va (pas comme mon dc ), puis il fait confiance à niko donc pourquoi se méfier de lui et/ou de sa femme

_________________

yeah yeah yeah. i'm not gunna to kill ya, i'm gonna to hurt ya. really, really, really bad. —
straight outta arkham


(présence réduite)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Ven 2 Sep - 22:05
C'est la classe ça ! Une messagère inter-espace juste pour moi ! Cool

Sinon je suis là un peu en touriste (et un peu en retard pour ma réponse aussi désolée )
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Gravity (myra)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Hermès express
but these names will never die

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES METAMORPHOSES :: THE SHOW MUST GO ON :: Zone membres :: l'agora :: le chant des sirènes
-
Sauter vers: